lundi 1 décembre 2014

[petit guide] Comment améliorer ses montages vidéo ?

On voit énormément de GoPro traîner sur les casques des uns et des autres, mais une fois à la maison, faire une film qui soit agréable à regarder n'est pas toujours évident.
Voici donc un petit guide rapide de quelques astuces de tonton Lewis pour t'améliorer dans tes montages (oui je te tutoie, je suis comme ça moi).

Avec quelques petites astuces ta vidéo sera trop belle !

Pour les gros débutants qui n'ont encore jamais monté un film ou qui l'ont fait pas hasard sans vraiment faire ça proprement, j'avais fait un petit guide à lire ici. Bon voila, maintenant on va passer à la vitesse supérieure ! On va surtout parler VTT dans les exemples ci-dessous, mais ces conseils peuvent s'appliquer à un film de ski, de snowboard, un match de pétanque, l'anniversaire de pépé André ou tout autre magnifique production de ton choix.



Moins c'est long plus c'est bon !
Je sais que ce que tu as filmé est sans doute ce qu'il y a de plus beau au monde, mais si tu ne veux pas endormir ton publique il va falloir faire court ! En général pour un film d'un petit événement à la journée, mieux faut viser un clip de 5 min maximum. Si ton montage fait 25 min, très peu de gens arriverons à le regarder en entier. OK si tu as filmé un raid de plusieurs jours tu peux durer un peu plus, mais pense alors à structurer ton film en plusieurs parties (on verra ça tout à l'heure).

Comment arriver à faire court ? Et bien en coupant, en coupant BEAUCOUP. Une descente à VTT est rarement passionnante en intégralité, surtout quand elle est réalisée par un amateur... Il ne faut pas hésiter à couper les passages lents, les hésitations, les longues lignes droites. En fait quelques plans caractéristiques peuvent être extraits d'une descente à VTT et ils suffiront à décrire cette descente. Pour une montée, si tu tiens à la filmer, on fait court aussi, comme c'est plus lent, on lasse encore plus rapidement le spectateur.

ASTUCE : J'ai une petite astuce pour repérer rapidement les passages les plus rapides, qui sont aussi les plus spectaculaires : le son ! et oui en regardant l'histogramme du son sur le logiciel de montage on voit plus ou moins la vitesse. Il est alors facile de récupérer que ce passage à mach 2 dont tu es si fier.


Je repère rapidement le passage du VTTiste sur un long plan fixe grâce au son (zone sélectionnée en bleu)
Après, des virages, un passage technique, le moment où tu as doublé comme un porc ton copain, et deux trois trucs du genre suffiront. Tout le reste à la poubelle !

Intro & Conclusion : la règle de 3
Une chose importante pour faire un film un peu structuré, c'est de faire trois parties : une intro, film, conclusion.
Soit tu es malin et durant ta sortie tu as pensé à filmer des p'tits trucs pour faire l'intro (le rassemblement sur le parking, pourquoi pas en timelapse, le tracé sur la carte IGNla préparation d'un rider, un plan général du secteur, etc) soit tu es moins malin (personne n'est parfait) mais tu vas pouvoir faire quelque chose quand même, rassure toi. Par exemple un titre, tout simple, avec un logo si tu en as un, un petit effet sonore (il y a des banques de son gratuites sur internet pour sonoriser ton film) et hop le tour est joué ! comme ici. Pour le fond utilise un fond neutre, avec par exemple un petit effet de vignettage façon filtre instagram (les bords sont plus foncés que le centre) et ça fera super classe.
Attention l'intro durera juste quelques secondes. Mettons 20s max pour un film de 5 min, ça sera suffisant. Si tu commences à faire une intro de 2 min tu vas écœurer tout le monde : quand est-ce que ça commence ce film bon sang !

Intro, film et conclusion : la règle de 3

Pour la conclusion de ton film, c'est pareil, l'idéal est de garder quelques plans qui seront utiles : toi en train d'éteindre ta GoPro/caméra/APN, un plan général, le retour à la maison, etc. Soit tu n'as rien, mais c'est pas grave encore une fois, un petit générique (l'auteur du montage, le nom des participants, la date, les crédits musique) sur un fond neutre et ça ira très bien ! tu t'es fait un petit logo ? il est temps de le mettre !

ASTUCE : cette règle s'applique également à un film plus long. Il sera bon alors de structurer le film en trois parties à chaque fois. 

Voir un exemple d'intro ici. et de conclusion sur le même film ici.

On se fait une fondue ? ou comment faire un effet de transition classe
Pour tout ce qui concerne les effets spéciaux consistant à faire des animations de fou entre deux plans, je vais être clair, on oublie ! la plupart du temps c'est assez moche, et curieusement ça fait très amateur. Seule exception à cette règle : si la transition que tu veux employer à un sens tu peux la garder. Je m'explique : dans certains cas ça pourra être sympa de faire une ou deux transition avec un effet spécial folklorique, mais il faut que ça ait un sens. C'est à dire que ça serve à quelque chose.
Le classique du classique mais qui fait classe : le fondu. Cet effet hyper classique peut être de trois sorties : le fondu à l'ouverture, à la fermeture et le fondu enchaîné.

exemple de fondu à l'ouverture
Ce dernier servira à enchaîner deux plans avec une transition douce, il est particulièrement agréable dans une ambiance calme. Il s'applique à l'image comme au son bien entendu ! Le fondu à l'ouverture consiste à partir d'un écran noir et progressivement faire apparaître l'image (ou aucun son, puis progressivement du son), il sera idéal pour une intro. Le fondu à la fermeture est l'inverse et il sera idéal pour... la conclusion ! c'est bien tu as tout compris !

Je veux des plans fixes !
Agrémenter le film de plans fixes est très reposant pour le spectateur, surtout si il vient d'être secoué par plusieurs minutes de vue parkisonnienne à la GoPro. Pour faire un plan fixe c'est simple, tu déclipses ta gopro et tu la tiens fermement (à deux main, collé sur la bouche, posé sur un cailloux ou si tu as du temps sur un trépied). C'est tout ! Mais ça entrecoupera ton film de petites pauses qui feront du bien.
Super astuce  : si tu as une longue sécance (le temps d'attendre que ton collègue se décide à passer devant ta caméra) tu trouveras rapidement son passage encore une fois en t'aidant de l'histogramme du son. Et la tu gagnes du temps au montage qui sera très appréciable. Bien sur on coupe toute la sécance inutile avant et après le passage du dit collègue.

Voir un exemple de film avec quelques plans fixes (posé sur trépied) ici

Flipflap : la technique secrète du miroir !
MEGA ASTUCE : Je dévoile ici une technique bien utile pour rendre une série de plan fixes plus variés. Prenons un exemple : tu as filmé en plan fixe le passage de tes 10 copains qui te suivaient à VTT. Tu te retrouves au montage à faire un choix : soit tu gardes ce plan fixe qui dure 2 min et tu lasses tes spectateurs, soit tu invente autre chose. Et bien mon astuce consiste à découper chaque passage puis à inverser un plan sur deux grâce à une symétrie verticale (qui inverse donc la droite et la gauche). Du coup l’enchaînement des plans fixes sera finalement un enchaînement de plusieurs plans faussement différents ! Le spectateur ne sera lassera pas ! Effet garanti ! et le spectateur ne verra jamais presque jamais l'astuce à moins de lire du texte sur un t-shirt ou un vélo, mais le sujet passant rapidement il n'y verra que du feu !

Exemple d'un montage classique d'une suite de plans identiques (en haut) et d'un montage flip-flap avec alternance de plans inversés (en bas)
Un exemple ici en video.

Améliorer le son de son film
Outre le fait qu'il est possible depuis les GoPro Hero 2 d'améliorer le son en branchant un micro externe, il est possible de soigner la partie sonore de son film au montage grâce à quelques petites astuces sympathiques. Tout d'abord il faut savoir que l'oreille est plutôt sensibles aux changements brusques de son. Il faut donc penser à faire des fondus enchaînés le plus possibles entre deux plans. Il est souvent possible de dissocier le son de l'image dans les logiciels de montages (touche U pour sony vegas).
EXEMPLE : Lors d'un passage rapide d'un vttiste sur un plan fixe, on peut couper pile au moment où celui ci disparaît, tout en conservant le son sur 1 ou 2 secondes suivantes. Cela donnera beaucoup plus de fluidité au montage.


Voici un exemple de montage basique, sur le son du premier plan est coupé brutalement
Voici le même montage mais cette fois ci le son du premier plan est prolongé et atténué progressivement sur le second plan.


Coller à la bande son
Bien que ce ne soit pas une obligation, il est quand même sympa de rajouter une musique sur son montage. Pour cela quelques petites astuces :
Repérer les temps calmes et les temps forts de la musique et essayer de faire coïncider les plans calmes (vue d'ensemble, plan fixe, paysage) et les plans dynamiques (vue intérieure GoPro, plan avec des mouvements rapides, etc).
Règles très importante, on gagnera en dynamisme en faisant coïncider les changements de plans au rythme de la musique. On change de plan sur le boom de la caisse claire de la batterie par exemple.
Rien n'empêche de modifier la bande son pour la faire coller au film si on a des contraintes. Sans être David Guetta, il est facile de couper une intro, de la rallonger, de jouer deux fois un couplet pour que la musique dure une minute de plus etc. Je le fais presque systématiquement.

Sur ce montage j'ai changé de plan à chaque "clac" de la musique (piste du bas)


Améliorer la qualité des couleurs
Quand on filme avec une GoPro, quel que soit le modèle de celle ci, on a de grandes chances de se retrouver à un moment ou à un autre avec une balance des blancs complètement dégueulasse. Qu'est-ce que la balance des blancs ? Il suffit de filmer un objet blanc et de voir comment la caméra le rend. Si cet objet est jaune, ou au contraire bleu c'est que la balance des blancs est mauvaise. Il suffit de filmer, même avec le meilleur des reflex pro une rue éclairée par un éclairage publique pour voir la catastrophe : tout vire au vert ou au jaune rouge.
Avec une GoPro c'est encore pire : filmer par temps nuageux, en contre jour, sur la neige, etc c'est la garantie d'avoir une image dégueu. En fait c'est rare qu'une GoPro arrive à sortir naturellement des couleurs équilibrées.
Mais ce n'est pas un drame ! Tu vas pouvoir y remédier très simplement. L'astuce la plus rapide consiste à utiliser l'outils "niveaux" de ton logiciel de montage. Je ne parle pas de niveau à bulle, mais bien de niveau des couleurs, comme en photo. En général il faut rajouter du bleu pour retrouver une image satisfaisante.
Au passage réduire les niveaux hauts et bas de tous les canaux de couleur permet d'avoir une image plus contrastée. Cela revient au même que de modifier la courbe en S.
Bref c'est souvent plus joli.

L'exposition est aussi assez aléatoire. Pour la neige (et aussi à la plage), un APN et plus particulièrement une GoPro, aura tendance à sous exposer (image trop sombre) et à surexposer dans les sous bois. Il ne faut pas hésiter à corriger cela également pour retrouver une image jolie à regarder.
Cela peut sembler long à faire, mais le film gagnera nettement en qualité, et une fois ds réglages "type" mémorisés, tu pourras aller très vite.

Voici un rush brut, filmé avec une GoPro. La neige est très jaune

En jouant sur le niveau du canal bleu je corrige très simplement le problème

je corrige l'exposition en jouant sur le niveau de tous les canaux en même temps (attention de ne pas trop cramer la neige)
 Voir le film ici.
Voici un autre exemple, en contre jour, à gauche la partie corrigée, à droite la version d'origine
 Voir le film ici.
Sous l'eau (ici dans l'Ardèche) les couleurs virent vite, à gauche la partie corrigée, à droite la version d'origine 

Voici un autre exemple de traitement avec un premier réglage des niveaux, puis une accentuation des contrastes gérée finalement grâce à une courbe en forme de S. (à gauche avec effet, à droite sans effet)
Voir le film ici.

Et pour finir...
Voila pour le moment mes quelques astuces pour améliorer ton film ! si tu as des remarques, suggestions, questions, etc, ça se passe dans les commentaires ci-dessous ! Merci d'avoir lu tout ça !

15 commentaires:

  1. Très bien ce petit guide pour le montage.
    Je suis tout a fait d'accord sur la duré du filme et tout le reste. J'ai appris aussi pas mal de chose. J'ai essayé l'effet miroir, mais je n'ai jamais réussi. Un jour tu m'expliqueras plus en détaille.
    Je voudrais donner un astuce pour accéléré le montage. C'est de servir des touches flèches à droite et à gauche. Il faut positionner le curseur à l'endroit où on veut commencer l'observation puis on utilise la flèche vers la droite pour aller en mode accéléré. La vitesse dépend de la taille du barre de défilement horizontal. Je sait pas si j'étais assez clair. En tout cas cela marche super bien pour positionner et de faire des coupures assez rapide.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ha heureux que ça te serve ! Ok pour l'effet miroir je te réexpliquerais en détail.
      Oui il y a énormément de raccourcis clavier sur Sony Vegas Pro et bien entendu sur les autres (Première, Final Cut, etc) qui changement la vie ! en apprendre quelques uns les plus utiles est un gain de temps énorme ! Ce que j'utilise beaucoup avec Sony Vegas Pro, c'est la molette de la souris sur la barre de temps, elle permet de zoomer dézoomer, en appuyant sur control, elle déplace la barre de haut en bas, et en appuyant sur maj elle se déplace de droite à gauche. C'est hyper rapide pour se déplacer.
      De même ctrl + -> ou ctrl + <- permet de se déplacer de séquence en séquence, ça va vite comme ça !
      ;)

      Supprimer
  2. Merci Lew pour ce tuto, je retiens surtout la technique du miroir. En règle générale tu exportes tes vidéos sous quel format (j'utilise aussi Vegas), je patauge pas mal avec le "Rendre en tant que" (il y a trop de choix et de possibilité pour moi).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Jerem ! cool pour l'astuce du miroir si ça peut t'aider ! ;)
      J'avais fait un tuto pour xvtt pour le rendu, du coup je viens de le publier sur mon blog rien que pour toi ! :)

      Supprimer
    2. Merci beaucoup vraiment sympa!!

      Supprimer
  3. Merci à toi, je viens d'acheter une gopro3 car je pars 3 mois à Madagascar, grace a toi mes films seront très sympa!

    RépondreSupprimer

Laissez moi un p'tit message sympa ! :)